Trouver du travail à Montréal – Entrevue – Embauche – Réseautage – Bénévolat

Vaste programme…
Jusqu'à présent nous n'avions pas parlé de travail car nous n'en avions pas ici au Canada… Nous sommes venus avec des problématiques qui nous sont propres ( un enfant, vouloir trouver un emploi dans nos domaines de compétences etc…) et nous assumons nos choix. Première chose qui nous a frappé : du travail il y en a, pour de 'l'alimentaire' on trouve tout un tas de petites annonces placardées sur des vitrines de boutiques qui cherchent des employés à temps plein ou à temps partiel…
Nous avions lu énormément de posts sur les jobs à Montréal, ici je vous relate MON expérience personnelle. M. Ours vous relatera la sienne au moment voulu.
Donc moi, je voulais idéalement un job de jour avec des horaires classiques pour me permettre d'aller chercher mon fils à l'heure à la garderie (ceci fera l'objet d'un autre post…car il y a beaucoup à dire sur ce point également…)
J'ai 5 ans d'expérience dans l'environnement, une licence dans ce domaine et une folle envie de continuer dans cette branche… Je me suis donné un temps d'adaptation en arrivant au canada, je regardais les annonces, j'y répondais en me disant que même si j'étais pas prise c'était pas bien grave car j'ai un peu de temps et puis la problématique de la garderie… Mais même si j'attendais pas vraiment à être prise à chaque 'NON' (pour diverses raisons… dont la principale était que je n'avais aucune expérience au Canada ou que j'étais française) ben je me disais peu à peu que je trouverai pas forcement quelque chose qui me plaît… Je me suis lancée dans le bénévolat…

Le bénévolat au Canada:
Il existe toute sorte de bénévolat possible, le bénévolat d'affaire, le bénévolat pour aider des jeunes ou des ainés, le bénévolat pour les personnes handicapées, le bénévolat est partout y compris dans le domaine de l'environnement.
Voici un lien bien utile pour le bénévolat :http://cabm.net/ (on peut chercher par quartier, par centre d'interêt, site complet et lisible)
J'avais entendu à de nombreuses reprises que le bénévolat au Canada était positif (contrairement au bénévolat en france qui n'est pas forcément mis en valeur). Ici c'est tout le contraire, on y voit que du positif et de plus c'est très encadré, matérialisé par un engagement signé le plus souvent. Pour l'entreprise c'est une évidence mais pour nous bénévoles aussi puisqu'en effet, le bénévolat constitue une première expérience (elle est certes non rémunérée mais permet tout de même de connaître le monde de l'entreprise québécoise). J'ai rencontré un organisme communautaire, après un entretien, nous concluons que  5h de bénévolat par semaine semble approprié aux besoins de chacun. J'y vais régulièrement, je fais connaissance de l'équipe. Peu à peu le réseau se tisse..

Le réseau, le réseautage : C'est juste indispensable de se faire du réseau… Moi j'ai commencé à tisser mon réseau au travers du bénévolat puis j'ai cherché dans mon domaine des réunions de réseautage ou des 5@7. Je suis donc devenue membre d'un réseau (association), en ce qui me concerne le réseau des femmes dans l'environnement. Et j'ai assisté à mon 1er 5@7 qui était organisé par cette asso. Qui dit 5@7 dit rendez vous de 17h à 19h…rien de plus facile ! Pour mon premier 5@7 la personne qui s'occupait de la gestion de ce rdv avait fait un petit jeu de rôle afin de faciliter les contacts et on avait une salle réservée, c'était sympa. Après le petit jeu de rôle, on discute, on bois un verre, on s'échange nos cartes (toujours prévoir des cartes de visite, ou, cartes d'affaire ici, même si vous êtes en recherche d'emploi)… Le deuxième 5@7 n'était pas aussi organisé mais reflète mieux l'ambiance des 'vrais' 5@7, j'étais même un peu perdue car aller voir quelqu'un qu'on ne connaît pas et dire « salut moi c'est untel, je fais ça et ça dans la vie et toi ??? » Je ne suis pas de nature timide mais là bizarre comme démarche surtout avec la musique (trop forte) en fond. Du coup au bout d'une heure à hurler pour essayer de raconter ce qu'on fait dans la vie et ben moi j'ai plus de voix et ça n'est pas avec mon verre de sprite que ma voix est revenue… Je repars néanmoins avec quelques cartes de visite, j'en ai distribué pas mal et j'ai même rencontré par la suite en tête à tête une personne présente à cette soirée. Pas si pire comme système de rencontre mais la musique à fond non…Bref…

Les entrevues :
Une fois que le CV a passé la première étape (il faut qu'il soit ouvert, lu et apprécié), nous voilà pour une entrevue, parfois cette entrevue tant attendue est finalement un coup de fil pour passer la 2ème étape qui mènera (enfin) à l'entrevue. Personnellement j'ai du envoyer en tout une dizaine de CV pour des postes qui m’intéressaient. J'ai fait le suivi classique : Après envoi je me suis assurée qu'ils avaient bien reçu mon CV puis quelques jours après la date d'expiration de l'annonce je retéléphonais pour savoir ce qu'il en était. J'ai eu quelques 8 NON d'affilé pour diverses raisons (certains postes étaient un peu trop 'haut' pour moi, d'autres correspondaient mais ils ne voulaient pas quelqu'un sans expérience ici, bref…) 9ème CV envoyé, entrevue et réponse dans la semaine : Un OUI ! Le déroulé de l'entrevue était : Quelques questions sur moi, sur mon parcours (détailler certains points précis, sur mes pratiques environnementales), 30% de l'entretien était en anglais même s'ils ne demandaient pas un niveau bilingue (ce que je n'ai d'ailleurs pas) mais je m'en suis sortie…
Ensuite pour mon poste actuel (le premier était un temps partiel), l'entrevue a duré 35min avec les mêmes questions que l'autre mais certaines plus ciblées. Le poste est un poste de coordinateur sur un projet
Donnez moi la réalisation dont vous êtes le plus fier ?
Quels sont vos points forts et vos points faibles
Qu'est ce que vous attendez comme reconnaissance dans le travail ?
Comment définiriez vous votre leadership ?
En 5 étapes comment mettriez vous une équipe en place ?
Avez vous fait des erreurs dans vos emplois précédents et comment avez vous fait pour les réparer…
Voilà suite à cet entrevue en face à face j'ai ensuite du répondre à 2 questions par écrit. En tout le processus a duré 45min. Suite à quoi j'ai été embauchée sur le champ ! J'étais bénévole dans la structure avant ce qui explique en partie la rapidité mais j'ai donc commencé le poste 15min après la fin de l'entrevue…Voilà pour ma propre expérience.

Cette entrée a été publiée dans Boulot/Job/Travail, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Trouver du travail à Montréal – Entrevue – Embauche – Réseautage – Bénévolat

  1. Dorydee dit :

    Félicitations! Moi je suis en plein dedans, j’enchaine les RDV en agences de placement temporaire, et j’ai bien hâte (et mon porte-monnaie aussi 😉 que ça débouche sur quelque chose!

  2. tresronours dit :

    Je ne peux que aller dans le sens de Dorydee, dans mon cas, M. Ours c’est un peu pareil, malgré une bonne expérience, des entrevues à répétition, rien ne se concrétise, et il faut dire qu’à chaque entrevue j’attends la réponse avant de postuler ailleurs, car je n’aime pas courir plusieurs postes à la fois. Pas mon style de « planter » une candidature si une autre fonctionne. Mais hélas entre l’envoi d’un CV, l’entrevue téléphonique, l’entrevue face to face, et la décision finale il se passe souvent facilement un mois ! :s Bref, tout ceci principalement dû, dans mon cas, au fait d’être Français et de n’avoir qu’un permis temporaire. C’est vraiment, pour des postes à responsabilité, un frein considérable, et on peut le comprendre.
    Bref, j’espère vraiment que la dernière position que j’ai en vue va se concrétiser, car le job est super, le challenge très intéressant, l’entreprise en plein boom, bref, vraiment le job qu’il me faudrait pour envisager un long avenir au Canada. je croise tout ce que je peux croiser :p Xx /\/\-| :p

  3. génial ! merci pour ce témoignage ! hâte de lire celui de papa Ours également.

  4. Paul dit :

    Merci pour ton post,
    Je vais bientot etre dans ton cas, en effet je bosse dans l’IT aussi, network and security engineer.
    Je suis en pleine démarche de PVT pour 2012 et j’avais une question.
    Est-ce que je peux chercher a distance ou il faut etre su place pour espérer trouver du travail ?
    En effet, comme tu le mentionnais, le temps passe vite et donc le PVT arrive vite a expiration.
    Quand je suis allé en ireland, j’avais reussi a trouver du travail a distance mais je suis pas sure que pour le canada ce soit pareil (ne serait-ce que pour les problemes de Visa)
    Si tu as un email, je le veux bien pour que tu m’aides un peu dans mes demarches et contact 🙂

    @+ et merci encore pour ton post.

    Paul

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *